fbpx

Balad'arts


L’Alliance Française Halifax a eu le plaisir de s’associer avec la galerie d’art de Mount Saint-Vincent (MSVU Art Gallery) pour proposer les BALAD’ARTS du 27 septembre au 20 décembre 2020.

Les BALAD’ARTS étaient une série de balades mensuelles et de discussion en français dans le quartier nord de K'jipuktuk (Halifax) animées par les artistes Sophie Pilipczuk et Jessica Winton. Au cours de cette dérive d'une heure, le groupe de participants a discuté des aspects thématiques du quartier et a réagi à l'environnement en utilisant différents médiums artistiques dans l’espace public.

"Nous proposons ces balades comme un moyen pour les francophones et les apprenants de déambuler ensemble et d'échanger, sous un angle créatif, au sujet du quartier. J'espère que cette expérience fera une petite différence agréable dans la vie quotidienne de nos participants."

"We are offering these walks as a way for French language speakers and learners to meander together and discuss the neigbourhood through a creative lens. I hope that it will bring a joy in the everyday life of the participants."
 – Jessica Winton, artist.

SEPT 27 : À la loupe

Plutôt que de se concentrer sur les événements mondiaux pendant cette balade, les participants ont examiné l'environnement dans lequel ils se trouvent tous les jours.  À quoi ressemblait le quartier nord dans le passé sur les plans géologique, culturel et environnemental ? En utilisant la photographie et ses techniques de zoom, nombreuses vérités fascinantes et mystères ont été révélés.

Close Looking

Rather than focus on world events during this walk, we examined the environment we pass every day. How has the North End (neighbourhood) looked in the past geologically, culturally, and environmentally? From ancient times to the present day, certain things remain constant and others are in flux. Using photography and close looking practices, fascinating truths and even more mysteries might be revealed.

OCT 25 : Strates et Textures

Cette balade a fait référence à l’histoire du quartier Hydrostone, depuis les habitations Mi’kmaw, en passant par l’industrialisation et la militarisation de cette ville. En cours de route, les participants ont cherché des textures liées aux strates et ont créé des frottages sur une variété de papiers. Ce processus met en évidence la difficulté de percevoir les couches de l'Histoire sur une surface et nous invite à regarder plus en profondeur et avancer à tâtons

Layers

This walk referenced the history of the Hydrostone neighbourhood, from Mi’kmaw habitations, through the growth of industrialization, and militarization in this town. Along the way, participants searched for textures indicative of the layers subject, and created frottage (rubbings) on paper. This process makes evident the difficulty of perceiving layers of history on a surface, encouraging us to look and feel more deeply along our way. 

NOV 29 : Trouvailles

Durant cette balade, une discussion s'est faite autour de ce que nous trouvons précieux et de ce que nous considérons comme jetables. Le projet a utilisé la pratique de l'assemblage, pour créer à partir de trouvailles de matériaux et d’inspiration, en portant toujours notre attention sur l'histoire des découvertes. 

Findings

 Wandering through the neighbourhood, participants discussed those things we find valuable and those that are considered disposable. The project used the practice of assemblage, to create from suitable found materials and inspiration, with attention drawn to the history of discoveries found. 

DEC 20 : Ondes - Fréquences

Comment le paysage sonore du quartier a-t-il changé au cours des deux derniers siècles? Nous avons discuté de la vie à travers les pics et les creux dans le nord de la ville, et certains des modèles de vagues dans la nature et la société (eau, mouvement, énergie quantique, son). Nous avons tenté de capturer numériquement (via des applications téléphoniques) les sons que nous aimons, n'aimons pas, ignorons, créons et collaborons sur un mix audio du quartier.

Waves

How has the neighbourhood audio-scape changed over the past two centuries? Participants discussed living through the peaks and troughs in the north end, and some of the wave patterns in nature and society (water, movement, quantum energy, sound). Participants attempted to digitally capture (through phone apps) sounds they love, dislike, ignore, create and collaborated on an audio mix of the neighbourhood. 

Un projet soutenu par / a project funded by https://www.msvuart.ca/